Accueil, Plan du site, Contact, Mentions légales
EN ARDECHE VERTEsigle CdA
vue générale du village de Lalouvesc

Au service de la promotion de l'art en Ardèche depuis 1989, l’association Carrefour des Arts réunit des bénévoles amoureux des arts et désireux de faire partager leur passion à un large public.

 
Les Artistes du Carrefour des Arts
   
Pauline WATEAU, sculptures raku

Pauline Wateau est née à Saigon au Sud Viêt Nam. Dès son enfance, elle découvre les joies du dessin puis le plaisir de palper la glaise, qu’elle trouve au bord de la rivière de son village.

A l'age de 9 ans elle arrive en France avec son père. Lorsqu'il est muté en Algérie en 1960, elle part avec lui. De retour en France de 1963 à1968, ils repartent tous les deux au Vietnam, en voiture, traversant l’Europe, le Moyen Orient, et l’Asie.

S’ensuivent 10 années de guerre pendant lesquelles Pauline est retenue dans la forêt au Sud Vietnam.

En 1976, Pauline revient avec son père en France et ils s’installent à Valence.

A partir de 1989 elle suit pendant 9 ans des cours du soir aux Beaux Arts de Valence où elle dessine, apprend dans un atelier la technique du vitrail, des cours de stylisme à Lyon et le modelage à Valence.

Elle commence à exposer ses œuvres à Rousillon.
De nombreuses expositions suivront:

  • Marché de la sculpture (Uzès)
  • Les picturales (Bourg de Péage)
  • Salon d’automne (La Louvesc)
  • Amis des arts (LeTeil)
  • Marché de l’Art (Bollène)
  • Etc.…

et son travail sera reconnu par de nombeux prix

  • prix du public à Roussillon(38) ,
  • prix du jury à St Romans (26), prix du jury à Montélimar,
  • prix du public à Crest, Mirmande, Alès, Uzès, Malaucène, Lyon,
  • en galerie aux Baux de Provence, à Dieulefit, avec une œuvre, une femme grandeur nature « La Mère Terre », visible à la prestigieuse maison de la terre ou elle obtient encore le 1er prix du public…
  • dernièrement en décembre 2006, à Artisa-Grenoble, nouveau 1er prix du public.

Elle expose actuellement en permanence au lieu d’exposition ZINZOLIN, 4 rue des Alpes à Valence et donne des cours de modelage aux adultes.

     
     

Elle explique : «Je suis une passionnée j’aime donner la vie à la terre. Je trouve en elle ma pleine expression. Dans l’échange d’énergie, elle me donne sa force, sa résistance sa souplesse et sa sensualité. La forme naît de mes mains, et la beauté finale de l’œuvre surgit du feu donnant les différentes cuissons dans la technique « raku », d’origine japonaise consistant en l’enfumage de la pièce imprégnée d’oxydes, après une cuisson à très haute température. »

            Les sculptures de Pauline Wateau, d’une très belle facture, présentent souvent des femmes rêveuses, d’une grâce absolue, et d’une grande élégance (les cours de stylisme ont laissé leur influence). On  les dit oniriques, mais elles sont aussi d’un réalisme pointu (admirez les détails des visages, des mains, les formes de leurs corps et leurs mouvements).

Elle utilise la technique du raku la définition du raku étant le bonheur dans le hasard, c’est totalement vrai avec les superbes créations de Pauline Wateau.

 

 

La technique du raku est un procédé de cuisson. Les pièces incandescentes sont enfumées, trempées dans l'eau, brûlées et laissées à l'air libre. Elles subissent un choc thermique important. Dans tous les cas ces pièces travaillent et chantent ainsi l'histoire de la terre, du feu et de l'eau. L'implication dans le raku est souvent plus profondément issue de sa philosophie, de ses racines et de son sens culturel.
La multitude des paramètres mis en jeu permet d'obtenir des résultats variant à l'infini, ce qui confère à la pièce entièrement réalisée manuellement, la qualité d'objet unique.Le raku est synonyme de cuisson basse température, les pièces émaillées sorties d'un four à environ 1000°C sont rapidement recouvertes de matières inflammables naturelles comme de la sciure de bois compactée afin d'en empêcher la combustion en limitant l'apport d'oxygène au contact de l'émail en fusion. Cette phase est la réaction d'oxydo-réduction au cours de laquelle apparaissent les couleurs plus ou moins métalisées, les craquelures ainsi que l'effet d'enfumage de la terre laissée brute formant les principales caractéristiques de ce type de céramique. Après refroidissement les pièces sont nettoyées avec un produit abrasif pour enlever tous les résidus de suie et de cendre.
Reproduit de WIKIPEDIA: http://fr.wikipedia.org/wiki/Raku

 
Liens vers les sites de nos sponsors institutionnels
sigle Lalouvesc
Sigle Conseil Général de l'Ardèche
Sigle Région Rhône-Alpes
Haut de la page